PORTRAIT CRÉATEUR – Confiture de Poème

Bienvenue dans l’univers coloré et onirique de Confiture de poème. Le nom de cette marque est une invitation au voyage, un passeport vers une contrée lointaine où se mêle un bestiaire fabuleux à des poupées aux allures surréalistes et poétiques. Les créations de Confiture de poème amèneront une touche tendre, douce et kawaii à votre décoration d’intérieur. Partons à la découverte de la créatrice de ces poupées pour petits et grands enfants.

Portrait Créateur #6

Peux-tu te présenter ?
Je suis Anaïs Folio alias Natiembé qui est le nom de jeune fille de ma mère dont j’adore la sonorité. Je crée des objets de décoration textile destinés aux enfants et je crée des poupées d’art pour les plus grands. Je suis née à Mulhouse mais j’ai toujours vécu sous le soleil rayonnant de la Réunion depuis l’âge de 2 ans et je me suis installé sur la région du Grand Lyon depuis 2015, et je suis maman d’un garçon et de deux chats.

Peux-tu nous présenter ta boutique et tes créations ?
Je crée principalement des poupées destinées à la décoration. Elles sont composées de deux axes : les tendres poupées pour la décoration des chambres d’enfants et des poupées d’art. Pour les tendres poupées, j’ai créé 5 personnages qui forme un petit bestiaire : Mathieu le loup élégant, Alfred l’Hiboux magicien, Charlotte le chat, Louise la lapine et Amandine la souris.

J’ai aussi des poupées d’art qui son d’influence pop surréalisme, j’invente ou réinvente des personnages de la culture folk ou pop. Par exemple mes poupées parisiennes s’inspirent du cliché de la marinière (que j’adore !) mélangé à la culture kawaii et du monde du lapin blanc d’Alice aux pays des merveilles. C’est un joyeux métissage de douceur et de pop culture.

loup-poupee-doudou-confiture-poeme confiture-poeme-poupee-parisienne

Qu’est-ce qui t’a amené à la création et au fait-main ?
J’ai le souvenir d’avoir toujours créé, étant petite j’adorais suivre ma mère dans ces travaux manuels donc j’ai appris à coudre à la main et à tricoter dès l’âge de 6 ans. À cette époque, je m’amusais à créer des vêtements pour mes poupées et des petits doudous lapin. J’ai aussi le souvenir que j’admirais ma grand-mère lorsqu’elle faisait ces broderies; je pense que mon enfance à influencé ma démarche professionnelle d’aujourd’hui. A cette époque je ne savais pas que je pouvais devenir artisan, artiste ou créateur.

Finalement, j’ai eu peur d’aller vers une filière littéraire. J’ai eu un BTS de comptabilité et j’ai travaillé dans cette branche pendant 10 ans avant de tous quitter car je ne m’épanouissais plus et au bord du burn out. En parallèle, j’avais commencé à beaucoup dessiner et mes dessins m’ont amené à reprendre la création et de plus en plus j’ai compris que c’est là mon chemin à suivre. J’ai partagé mes créations sur mon blog et les retours étaient positif, des boutiques sur la Réunion voulaient vendre mes créations. C’est à ce moment que j’ai voulu tester mon activité.

Sous quel statut exerces-tu ton activité ? Et pourquoi ?
Comme j’avais quitté mon travail et que j’avais la chance d’avoir mes allocations de chômage et des économies, j’ai préféré tester l’activité en coopérative. Grâce à elle, j’ai un numéro de siret pour développer mon entreprise, en contrepartie je paye une cotisation sur mon chiffre d’affaire mais aussi les charges URSAFF comme cotisation d’accident de travail, les assurances et nous sommes soumis à la TVA.
Après le passage du test qui est sous la forme d’un contrat CAPE, si mon activité dégage de la trésorerie après déduction des charges et dépense de l’entreprise, je peux prétendre à devenir entrepreneur salarié. Mais mon but aujourd’hui et de pouvoir passé en EIRL ; j’ai envie de voler de mes propres ailes.

confiture-poeme-atelier-poupee

D’où vient le nom de ta boutique ?
En 2012 je me cherchais encore, j’avais une passion pour le dessin mais la création textile commençait à revenir au galop. Je voulais un nom qui pouvait inclure mon univers textile enfant mais aussi mes illustrations. Grâce à une amie doué dans la communication, l’idée du brainstorming a émergé ; j’ai mis des mots qui me reliait à mon enfance comme « poupée » pour les poupées que je collectionnais, « confiture » pour les confitures de papaye et de goyavier que faisait ma grand-mère, ainsi de suite.

Puis des mots qui se rapportaient à l’univers de l’enfant comme « tendresse », « espiègle », « aventurier »… Après avoir partagé mes idées autours de moi, j’étais parti sur « Confiture de tendresse » mais beaucoup de personnes me disaient que mon travail était poétique, remplie de poésie donc au final c’est devenu « Confiture de poème ».

poupee-art-confiture-poeme

Comment décrirais-tu ton univers ? Où puises-tu ton inspiration ?
Mon inspiration vient de mon quotidien mais aussi des images de mode riche en texture, mais les illustrateurs et artistes que je suis sur Instagram influence aussi ma vision et m’invite à innover. Quand je pense à mes créations, j’imagine dans quel environnement elle pourrait évoluer et quelle histoire elle pourrait raconter, je les travaille comme une pièce unique même quand je fais une petite série. J’aime la différence que j’apporte, je ne suis pas forcement les codes du moment ou les tendances, j’ai le sentiment que mes créations sont sincères.

Quelles techniques/matières utilises-tu au quotidien ?
J’utilise principalement le tissu, j’aime les différentes textures qu’il peut avoir, sa douceur, sa rigidité ou sa souplesse. J’aime utiliser des tissus naturels comme le lin, le coton et la soie. J’ai à cœur de me procurer chez des fabricants français ou je cherche des tissus fabriqué de façon éco-responsable et de façon équitable. Au fil du temps mon rapport avec les matières a changé, j’ai envie de créer artisanalement mais aussi réfléchir comment et avec quoi.

Depuis que je suis arrivé sur Lyon cette démarche est devenue encore plus réalisable. De même pour la laine de rembourrage que j’utilise, elle vient de coopérative qui récupère, trie et lave la laine sans traitement chimique. Pour la laine à feutré je n’ai pas encore trouvé sur la France mais je me la procure dans une production artisanale en Irlande et sa laine est d’une douceur irrésistible. Je prends beaucoup de plaisir à sculpter les coiffures de mes poupées.

confiture-poeme-atelier (1)

Quels sont tes futurs projets ?
Aujourd’hui je me lance dans un projet qui pourrait enfin me permettre de développer mon activité sur la voie que je rêve de parcourir. J’aimerai pouvoir diffuser mes créations dans différentes boutiques et percer dans le monde de la décoration pour enfant. Même si j’arrive à proposer des pièces uniques, la stabilité n’est pas encore au rendez-vous. J’aimerai surtout avoir une vraie collection.

Cette année, j’ai travaillé sur le prototypage de cette collection que j’ai nommé « Héritage », comme je l’ai indiqué plus haut j’ai recherché de belles matières premières fabriquées en France comme la soie de la région Lyonnaise mais aussi des touches intemporelles comme le Liberty of London. Pour m’aider à me lancer dans cette aventure, qui m’apportera les moyens de présenter une collection, j’ai mis en place une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Les personnes qui souhaiteraient soutenir ce projet peuvent pré-commander la collection. J’ai aussi pensé à ceux qui veulent aider mais ne peuvent pas ou non pas forcement un cadeau à faire à des proches en proposant un porte-clés en bois réalisé en collaboration avec Dorothée Vantorre la créatrice de « Les Folles Marquises ».

Ce projet est comme un bébé, après des mois pour qu’il prenne vie, maintenant j’attends de le voir se réaliser. Il m’a permis de faire de belles rencontres et à me forcer à mieux réfléchir sur mon futur d’entrepreneuse. Il a commencé le 15 Avril et se terminera le 14 Mai et ne sera financé que si la somme est atteinte.

Tu te vois où dans 10 ans ?
Je me verrais bien dans un atelier avec 1 ou 2 salariés car j’aurais pu développer l’entreprise et créer de l’emploi. Mes poupées seraient présente dans des boutiques dans toutes la France et dans le monde (au Japon se serait génial :D ) En parallèle, je réaliserai des vitrines avec mes poupées d’art ou des expositions sur mon inspiration du moment. Je ferais des collaborations avec des créateurs.

creatrice-confiture-poeme

MERCI

Vous pouvez retrouver ses créations sur sa boutique Etsy et bientôt sur l’e-shop Mina-San !
N’oubliez pas de participer à sa campagne Kickstarter ;) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :