Illustration, le mangaka Range Murata

Comme j’en ai déjà parlé sur le blog, je suis passionnée par l’image et plus particulièrement par l’illustration et le manga. J’ai découvert de nombreux artistes et illustrateurs de talent à travers mes lectures, le visionnage d’animés et les conventions manga et jeux vidéo. Notamment les dessins du mangaka et designer Range Murata. 

Range Murata de l’illustration au design

J’ai découvert le travail de Range Murata sur les OAV « Blue Submarine No.6 » réalisées par le studio Gonzo en 1998. Films d’animation que je n’avais pas trop apprécié bizarrement, surtout au niveau de l’intégration des images 3D. Un animé mêlant SF et environnement. Les personnages de ces OAV sont vraiment sublimes. J’ai commencé, alors, à suivre le travail de ce monsieur dont j’avais vraiment apprécié le travail de charadesign.

range_murata-blue-submarine

Range Murata a commencé sa carrière dans le jeu vidéo, en étant le character designer, entre autres, de « The power instinct », « Spy Fiction ». C’est un artiste complet, il travaille en tant qu’illustrateur autant sur de grosses productions, il a en effet bossé sur « Last Exile », « Shangri-La » que sur une production plus indépendante avec la création de doujinshis et le magazine de prépublication Robot. Il se rend souvent dans les conventions manga tout autour du monde et de nombreuses expositions lui sont consacrées. Robot est une sorte d’artbook se présentant comme un magazine de prépublication, proposant des one-shot ou des histoires courtes à suivre d’un volume à l’autre. Mais il se distingue par une qualité supérieure et une mise en couleurs de chaque aventure. Cet artzine permet d’offrir à des grands noms du manga ainsi qu’à des artistes montants la possibilité de publier des œuvres indépendantes plus personnelles, plus créatives, détachées de contraintes de format.

range_murata-robot

Mais Range Murata est également designer. Il aime les objets et cela se retrouve dans ses illustrations mêlant personnages, meubles Art Déco et véhicules. Il a d’ailleurs créé une collection d’objets design GoFa (vélo, vêtements, accessoires). Son trait est tout en rondeur, ce que j’aime beaucoup. Il aime croquer de jolies jeunes filles aux grands yeux ronds assez dénudées ce qui peut parfois choquer certaines personnes. Son style est tout de suite reconnaissable, un style rétro et coloré. J’ai eu le grand plaisir de le rencontrer sur Paris lors du festival Epitamine (ça fait un moment maintenant). L’occasion de me faire dédicacer mon artbook [re futurhythm] et d’acheter un de ses artbooks inédit !

range_murata-3 gallery_p001 range_murata-2 range_murata_dedi-askaelle-minasan range_murata-artbook-refuturythm

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :