PORTRAIT CRÉATEUR – Auren, auteur & illustrateur

Je vous ai brièvement parlé de l’illustrateur Auren dans un précédent article. Je l’ai rencontré lors du Lyon BD Festival, il m’avait gentiment dédicacé mon exemplaire du Projet Bermuda (vol. 7) où il publiait le pilote de Little Living Space. J’ai tout de suite accroché à son style de dessin, une vraie belle découverte. Son style m’a un peu fait penser à Cowboy Bebop, Space Dandy ou Oban Star Racers. Des traits fluides, de l’action et une colorisation sublime. Je vous avais promis un article sur son travail, le voici sous forme d’interview. L’occasion d’en apprendre plus sur l’artiste !

Portrait Créateur #2

casse-illus-colo

Peux tu te présenter ?
Bonjour, je m’appelle Julien aka Auren, bientôt 30 ans et je suis auteur-illustrateur.

Qu’est-ce qui t’a amené à la BD ?
Alors, je dessine depuis tout petit et j’ai toujours voulu faire ça. Au début je recopiais les héros de mes BD, Tintin, Gaston etc … puis les personnages de dessins animés, les Tortues Ninjas, Biker mice , Robotik ou encore les mascottes des boites de céréales. J’étais fan de ces mascottes. Et c’est ma mère qui, un jour m’a emmené sur un festival BD où j’ai pu parler avec quelques auteurs. Ils m’avaient déjà prévenu à l’époque que ce n’était pas un métier facile. Je me souviens m’être dis : « Je veux faire ça, parce que personne ne nous commande et on est pas embêté par la « paperasse »… c’est tout le contraire en fait… ^^»

Comment t’es-tu formé ?
Ce serait plutôt : « Qui m’a formé » J’ai une chance insolente. Tout ce qui m’importais, c’était dessiner. C’est encore ma mère qui s’est renseignée sur des écoles spécialisées après le collège. J’ai d’abord fais une école de peintre en lettres sur Lyon pendant 2 ans, pour ensuite entrer à l’ENAAI, à Chambéry. C’est une super école avec de chouettes rencontres. J’ai beaucoup appris en 4 ans.

Un mois ou deux avant de passer mon diplôme, le directeur de l’école me présente un ancien étudiant, patron d’un studio de jeux vidéos… Diplôme en poche, j’intègre le studio en tant que « chara-designer » pendant deux ans et réalise les dessins sur une BD institutionnelle proposée par un « ami prof ». Il me faudra encore un gros coup de pied au C… d’une autre grande amie directrice pour me lancer à fond dans ce métier. Grosso-modo, c’est comme ça que tout a commencé.

Je t’ai connu avec Little Living Space, une histoire courte (pilote) à la thématique futuriste édité dans le recueil collectif “Projet Bermuda #7”. Tu es fan de SF ?
Je ne suis pas super calé en SF. J’aime tester différents univers, différentes « époques » tout en restant intemporel. J’ai plus de facilité à imaginer des histoires fantastiques en faisant « un genre de rétrofuturisme », « une pseudo époque Victorienne » ou encore « un semblant de préhistoire ». Little Living Space se passe à une époque où tout est à reconstruire. C’est un pilote, un petit passage d’une plus grande histoire. Je ne pouvais pas tout expliquer en 11 planches, c’est pour cela qu’un supplément existe sur tumblr. Sans trop en dévoiler (car ce n’est encore qu’une ébauche), j’ai placé un indice sur l’éventuelle époque à laquelle se passe l’histoire, sous forme de lettres. « MLKMD ».
Attention c’est pas évident de trouver !

LLS_Auren_p3 LLS_Auren_p4 LLS_Auren_p5
Planches de Little Living Space ©Auren

Quelles sont tes influences ? Où puises-tu ton inspiration ?
Ça dépend… C’est un mélange de plusieurs choses. Je regarde pas mal de documentaires sur tout. Je peux avoir un déclic sur une phrase ou une légende. A ce moment, je pars dans mes pensées, les yeux dans le vide (je loupe souvent une partie du documentaire). Si l’ébauche d’histoire est intéressante, je me lance dans des recherches approfondies qui parfois ne mènent nul part…

Quels sont tes auteurs/illustrateurs favoris ?
En BD, ceux de mon adolescence surtout. Les grands mangakas comme Akira Toriyama avec Dr slump/Dragon ball, Tite Kubo avec Bleach, Eiichiro Oda avec One piece…Depuis quelques années, les «jeunes» auteurs français comme Fabien Mense, Bill Otomo, Gobi, Guillaume Singelin et bien d’autres. En littératures, surtout Jules Verne, HG Wells et Arthur Conan Doyl.
En gros, du fantastique avec des pointes d’humour!

Avec qui rêverais-tu de travailler ?
Avec tous ceux que je viens de citer ! Bon pour Jules Verne, Wells et Conan Doyle, c’est un peu foutu ;)
Avec les autres, pourquoi pas bosser sur de l’anime ou du jeu vidéo.

Quels sont tes projets pro actuels ?
Je viens de terminer les épisodes du tome 3 des « Aventuriers de l’intermonde » chez Astrapi. Le tome 1 va sortir en album et j’illustre deux romans jeunesse dans les magazines J’aime Lire Max et Moi Je Lis.

aventuriers-persos p6-ep2 p6-coul
Les aventuriers de l’intermonde ©JérômeErbin (scénariste) ©Auren (dessinateur) et ©ClémenceSapin (coloriste)

Qu’est-ce qui t’a amené à l’édition jeunesse ?
Une remise en question. Je retravaillais sans cesse mes projets perso, car pas assez pros. Au final, on s’enferme dans ce cercle vicieux et forcément, à un moment il faut manger. :) J’ai donc préparé un petit book avec des petits héros en situation que j’ai envoyé chez Dlire, une collection des éditions Bayard, et hop ! Un mois plus tard j’illustrais mon premier roman : «Nils à la chasse au monstre». Quelques mois après, je fais des tests sur les «Aventuriers de l’intermonde» et la machine était lancée.

On fait appel à toi pour des séries courtes, ONE SHOT, illustrations ?
Avec J’aime Lire Max c’est un roman différent chaque année. Chez Moi Je Lis c’est une toute nouvelle série «Les yeux d’Iris» écrite par Gaïa Guasti. Deux histoires/enquêtes à illustrer chaque année et pour Astrapi, une grande série en BD qui as déjà 3 ans. J’ai également fais un livre jeux écrit par Yves Grevet aux éditions Syros.

p1
Les yeux d’Iris ©GaïaGuasti (scénariste) et ©Auren (dessinateur)

Tu illustres et scénarises ou tu bosses conjointement avec des auteurs ?
Pour le moment toutes mes commandes se passent avec un scénariste/auteur et une coloriste sur les «Aventuriers de l’intermonde». En revanche, j’ai plusieurs projets en tête (et les histoires courtes dans le Projet Bermuda 4,5,6,7) que je tiens à réaliser seul.

pinheads-bike

Dois-tu adapter ton trait aux projets (édition jeunesse) ou tu es plutôt libre de faire ce qu’il te plait ?
Je suis libre de faire ce que je veux. Les éditions avec lesquelles je travaille connaissent mon style. Ils se renseignent avant et vienne me chercher ensuite.:) Après, ils peuvent demander des modifications sur la composition de l’image ou des éléments à ajouter/ôter.

Peux-tu me parler plus précisément d’un de tes projets “pro” qui te tient vraiment à cœur ?
Hum… il y en a deux qui me tiennent vraiment à cœur… Le plus « récent » est un format numérique avec des gamins et des combats de créatures (je sais ; le thème n’est pas super original) dans la veine de « Scott Pilgrim » et un projet qui à 4 ans et 5 versions différentes, se passant au moyen-âge. L’histoire : Une jeune mendiante se retrouve avec la tête tranchée du roi collée à la sienne… Ce n’est pas aussi glauque que ça en à l’air et je n’en dirais pas plus ! ;)

Comment organises-tu ta journée de travail ?
Tous les matins je vais dans notre atelier « Atelier l’Appendix » aux côtés d’autres professionnels : Auteurs BD, illustrateurs, photographes, graphistes. C’est un métier solitaire, l’atelier nous permet d’avoir un minimum de vie sociale :) Après, il n’y a pas vraiment d’organisation. Quand il y a beaucoup de travail, je bosse en moyenne 12 heures par jour en jonglant entre les différents projets et stressant comme un malade. Ce qui m’est arrivé ces trois derniers mois d’ailleurs. Au contraire lorsque c’est calme, j’essaie de faire tout ce dont j’ai envie. Avancer les projets perso pendant la matinée, puis passer l’après-midi à faire des moulages, de la linogravure, toutes les nouvelles idées qui me passent par le tête.

Quels sont tes techniques de prédilection ? (dessin, peinture, numérique etc.)
Je suis une grosse buse en peinture ! Je ne suis pas assez patient… en revanche, je passe mon temps à dessiner et depuis peu, je dessine directement sur l’ordinateur. On est plus précis, plus propre et pas besoin de passer deux heures à scanner un carnet entier.

sun-scene-rvb sur-lac-illus-colo-rvb

Quels sont tes projets perso actuels ?
J’essaie tant bien que mal de boucler le onzième chapitre de mon histoire de combat de créatures et une BD numérique intitulée : « Le monde de Potam » devrait sortir sur Amazon en français et anglais. Des strips enfantins sur les aventures d’un jeune hippopotame qui adore s’amuser.

As-tu des personnages, des thématiques que tu aimes particulièrement dessiner ?
Je dessine surtout des enfants/ados. Ça m’aide à partir dans le fantastique et à trouver des scènes comiques/ridicules. Pour les thématiques, j’adore la préhistoire, la piraterie, les super-héros rétro…

turn-3 half-king-2-2013 recherche-dix-akelhkin-colo

Birth of Fire // Half King  // Dapperizer (Projet Bermuda 6) ©Auren

Peut-on acheter certaines de tes œuvres ?
Oui, le livre jeux « Le voyage dans le temps de la famille Boyau est sorti en 2014 et les tomes des « Aventuriers de l’intermonde » passent en albums et seront vendus un peu partout, dans les grandes surfaces et en ligne. « Le monde de Potam » devrait arriver d’ici la rentrée sur Amazon . J’ouvrirai également une boutique en ligne à la fin de l’année, si tout va bien. Pour le reste, rien n’est encore signé, mais je reste confiant.;)

Où peut-on retrouver ton travail ?
Les plus jeunes peuvent s’abonner à Astrapi, J’aime Lire Max et Moi Je Lis.

Pour ceux qui veulent suivre l’actu :
Son blog : auren-k.blogspot.com
Tumblr : auren-bd.tumblr.com
Facebook : Auren BD ou Atelier l’Appendix

MERCI
Merci à toi ! C’était très sympa.

1 réponse

  1. 01-08-2016

    […] découvert grâce au recueil de BD Projet Bermuda. Je vous avais d’ailleurs fait un petit portrait d’Auren sur le blog. Il dessine pour la presse et l’édition jeunesse, il sculpte, peint et a même […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :