Lyon BD Festival, le 9ème art à l’honneur

10 ans de BD à Lyon

Ce weekend se déroulait la 10ème édition du Lyon BD Festival, organisée par l’association Lyon BD Organisation. Le festival proposait comme chaque année des rencontres, spectacles, expositions, ateliers et dédicaces dans plusieurs lieux de la ville. De quoi se questionner sur les différents métiers de la BD, comme l’encrage ou la colorisation mais également sur l’adaptation, quand l’histoire passe du papier à l’écran et vice-versa. Ou simplement s’émerveiller devant les différentes expositions et performances proposées. Les comics ne sont pas en reste avec le Comic’Gone organisé conjointement à l’hôtel de ville. Plus de 200 auteurs internationaux (illustrateurs, scénaristes & coloristes) étaient invités pendant ces deux jours d’exception pour faire rayonner le 9ème art dans la capitale des Gaules.

Lyon, nouvelle capitale du 9ème art ?

Ce festival fait partie des plus grands évènements BD en France avec celui d’Angoulême ou Saint-Malo, et les organisateurs ne comptent pas s’arrêter là et se rêvent en nouvelle capitale du « neuvième art ». D’autant, qu’avec plus de 200 auteurs recensés dans l’agglomération, douze librairies spécialisées, l’école de dessin, Emile-Cohl, 1ère à avoir lancé sa section bande dessinée, Lyon est « une ville de BD ». On le sait moins mais Lyon possède une histoire assez extraordinaire avec le 9ème art. Elle voit naitre, en 1950, les éditions Lug, qui popularisèrent en France les comics Marvel avec le magazine Titans, suivent les célèbres revues Strange et Fantax. En 1973, Adrienne Krikorian fonde Expérience, 1ère librairie dédiée à la BD qui toujours présente, édite depuis 2007  Le Projet Bermuda, un recueil collectif permettant de découvrir la nouvelle génération d’auteurs et illustrateurs de la région.

lyon_festival_BD

Lyon est une ville créative et dynamique, qui offre une diversité et un échange autour de la bande-dessinée. De nombreux ateliers et associations ont vu le jour, l’Arbitraire, Mauvaise Foi, One Shot ou encore l’atelier KCS et l’Épicerie Séquentielle, créés par les frères Jouvray. Des lieux de rencontres et d’échanges qui créent un mouvement, une sorte d’émulation autour de la BD. L’Épicerie Séquentielle vient d’ailleurs de lancer à l’occasion de cette 10ème édition du festival, un mensuel dédié à la BD, Les Rues de Lyon.

Le public pouvait, cette année encore, rencontrer de grand noms de la bande-dessinée. Les anciens, Loisel, Tripp, Schuiten, les déjà bien installés Boulet, Trondheim, Jouvray, les talents montants Cruchaudet, Neyret, Jibé. Mais c’est également l’occasion de découvrir les jeunes talents de demain avec les écoles Emile Cohl, l’ENAAI ou les stands de fanzines ainsi que des auteurs étrangers avec la délégation Chinoise invitée cette année. Une mixité tant dans les évènements proposés que la richesse des invités qui fait toute la popularité du festival !

festival_lyon_bd_stand_editeur festival_lyon_bd_stand_editeur_algerien festival_lyon_bd_stand_fanzinejpg

lyon_bd_festival_2015_fanzine

Petit bilan de cette édition 2015

Je me suis rendue au festival la journée du samedi…malheureusement je n’ai pas eu le loisir de faire tout ce que j’avais prévu >.< Assez dépité, du coup car j’ai raté énormément de choses. En tous les cas, le public avait répondu présent…il y avait foule !

festival_lyon_bd_dedicacelyon_bd_festival_2015_palais_commerce
festival_lyon_bd_dedicace_kha festival_lyon_bd_dedicace_Lewis_Trondheim festival_lyon_bd_dedicace_maury

– Mes péripéties –

Je me suis rendue à la librairie Expérience afin de me procurer le recueil « Projet Bermuda ». N’étant pas une inconditionnelle de BD (je lis plus de mangas), je ne m’y connais pas énormément (qui a dit inculte ?!) mais j’aime découvrir de nouveaux auteurs. Ce bouquin est parfait puisqu’il condense plus d’une trentaine d’auteurs et illustrateurs et là « Tristesse », je n’ai pu avoir qu’une seule dédicace (vous comprendrez bientôt pourquoi). Mais dans mon malheur j’ai eu la chance d’avoir une dédicace de l’auteur de mon plus GROS coup de cœur…le destin fait parfois bien les choses ! Little Living Space par AUREN, je ferais prochainement un article sur son travail je pense. Pour revenir sur le fait que je lise peu de BD, le problème récurrent c’est que souvent je n’accroche pas sur la colorisation ou pire le dessin, mais là c’est juste tout ce que j’aime ! Les couleurs, le trait et les personnages de BUBU et Mayan sont trop cools, j’ai vraiment envie de lire la suite de leurs aventures.

lyon_bd_festival_2015_projet_bermuda_dedicace_aurenauren_dedicace_projet_bermuda
lyon_bd_festival_2015_projet_bermuda_dedicace_enef

Il est presque 13h, les auteurs commencent à manger ou terminent d’autres dédicaces, je décide donc de partir, pensant que je pourrais repasser en fin d’aprem (ahaha). Je vais donc jusqu’au Palais du Commerce m’acheter le pass journée car à 14h, Boulet se produit au théâtre Odéon (mode fangirl enclenchée). Une rencontre décalée et pleine d’humour, où il nous racontera, entre deux dessins, son expérience lors de ses quatre jours passés en résidence au musée des Confluences pour son expo « T’imagines » (ouverte jusqu’au 16 aout).

festival_lyon_bd_odeon_bouletboulet_theatre_odeon_lyon_bd_festivalfestival_lyon_bd_odeon_boulet_sketch

Quelques questions et une bouteille de vin pas fraiche plus tard, me voilà repartie ! Je me dirige vers le Palais du commerce, visiter les expos et les différents stands d’exposants pro et amateurs quand je vois qu’une immense queue s’est déjà formée pour les dédicaces de Boulet. Ni d’une ni deux, je m’engouffre dans la file et là c’est le drame, j’attends près de 3h pour avoir enfin accès à l’artiste, heureusement je discute avec « d’autres fans » et le temps passe alors plus vite (c’est fou comme Doctor Who peut déchainer les passions). Il est pratiquement l’heure de la fermeture, mais l’auteur a la gentillesse de faire un dessin à tous ceux qui attendent encore. Je suis ravie de repartir avec mon poussin Time Lord sous le bras, même si il est plus de 19h et que je n’ai pas pu me rendre aux autres rencontres et expos organisées à l’Hotel de ville ou à l’Opéra. J’attends malgré tout la prochaine édition avec impatience ! Et vous ?

– BOULET en dédicace –

boulet_dedicace_cochon_notes boulet_dedicace_notes boulet_dedicace_notes_antoine

3 réponses

  1. Auren dit :

    Bonsoir Mina,

    Je viens enfin de trouver ton article sur le festival de Lyon et très belle surprise que de voir tant d’engouement pour mon histoire. Un grand merci et peut être à l’année prochaine.

    • askaelle dit :

      Salut Auren, j’ai carrément adoré ton histoire et ton trait c’est vrai. D’ailleurs je suis allée voir tes blogs/sites pour voir ce que tu faisais d’autres et je suis tombée sur le contenu additionnel de Little Living Space. J’adore ! Tu bosses sur beaucoup de choses en même temps j’ai l’impression ^^ Du coup j’aimerais bien faire un article sur ton travail, si tu as le temps. Je t’envoie un mail ;)
      Laurence aka askaelle

  1. 01-06-2016

    […] de mes dessinateurs et auteurs de BD préférés. Boulet dont je vous ai déjà parlé dans la rétrospective de l’édition de l’an dernier et Barbara Canepa (YEAAAHHH !!!). Quand j’ai su que la co-auteure, illustratrice et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :