Rétrospective du Lyon BD Festival et du Comic’Gone

Le weekend dernier se déroulait la 11ème édition du Lyon BD Festival et du Comic’Gone. L’événement à ne pas louper quand on est fan de bandes-dessinées, comics ou d’illustration en général. Ce salon est devenu la référence en France surtout quand on connait l’histoire de Lyon intimement liée aux comics et à la BD. Je vous laisse découvrir quelques photos de l’événement !

Lyon et les comics, une vraie histoire d’amour

L’exposition des éditions LUG

La maison d’édition lyonnaise LUG a marqué de manière notable l’histoire de la bande-dessinée dans les années 50, publiant en France une large gamme de comics américains. Aussi surprenant que cela puisse paraître aujourd’hui, la plupart de supers-héros US (Iron Man, Spiderman et autres Xmen) sont passés par Lyon pendant toute cette période, afin d’être traduits, édités et parfois même retouchés. Nous pouvions retrouver dans cette expo des interviews, recherches, illustrations originales et hommages. Une belle découverte !!

L’exposition Influences Croisées

Une exposition où les auteurs Ricard Efa (Le soldat), Josep Homs (Millenium), Jordi Lafèbre (Les beaux étés), Roger (Jazz Maynard), Daphné Collignon (Avant l’heure du Tigre), Jérôme Jouvray (Lincoln), Christian Lax (Les chevaux du vent) et Christian Rossi (XIII Mystery) évoquent leurs influences et leurs rapports à ces dernières. L’exposition fait découvrir les modèles, styles ou thèmes qui ont influencé ces artistes et leur évolution à travers des entretiens, sélections de pages originales et hommages mutuels.

Les expositions Héro(ïne)s et Start Up

Près de 180 ans après la naissance de la BD, le constat est le même : les héroïnes sont rares et leur rôle est enfermé dans des clichés de demoiselle à séduire, à sauver du danger ou encore femme aux côtés du héros, prêtes à l’épauler ou à le soigner. Dans cette exposition, découvrez des couvertures de BD réinventées par une vingtaine d’auteurs, avec en tête cette question « Et si le héros avait été une héroïne ? » // A l’occasion du Lyon BD Festival, l’auteur Grégoire Berquin est allé à la rencontre de Hugues de Bantel, fondateur de The CosmoCompany. La résultat de son immersion dans cette start up sera retranscrit en bande dessinée.

lyon-bd-festival-expo-heroines-1 lyon-bd-festival-expo-heroines-2
lyon-bd-festival-expo-startup-2 lyon-bd-festival-expo-startup

Une édition encore réussie, l’organisation était au top même si c’est compliqué de choisir ses activités…il y a presque trop de choses à faire et à voir (souvent en même temps) surtout lorsque l’on veut une dédicace et qu’il faut donc s’y prendre en avance et faire la queue pendant des heures. J’ai quand même réussi à faire ce que j’avais posé dans mon programme. Deux jours de plaisir à rencontrer mes auteurs préférés et à en prendre plein les yeux. Le concert dessiné de Boulet et du groupe Inglenook était magique, une super découverte. Comme je voulais en profiter un max, je n’ai pas fait de photos mais c’était une soirée détonante et pleine d’humour. Que dire, à part, Vivement l’an prochain !! En attendant j’ai plein de belles choses à lire.


Le festival se poursuit en off durant tout le mois de juin. N’hésitez pas à y participer !

1 réponse

  1. 01-08-2016

    […] The Infinite Loop pour IDW et Starfire pour DC Comics. Je l’ai rencontrée en juin au Comic Gone à Lyon, elle est vraiment sympa et son coup de crayon est accrocheur et dynamique. Vous pouvez également […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :